Pardonner à son père… Et avancer !

par | 27 Mai 2020

De nombreux hommes que je rencontre en séance individuelle me parlent de leur père.

Absent, violent, trop exigeant ou représentant un modèle inaccessible…
Parfois ce père est décédé depuis longtemps. Mais il continue à peser sur la vie intérieure de son fils, à influencer son comportement et ses émotions.

Pour commencer à dépasser cela, j’invite ces hommes à répondre à ces questions, pour eux-même, le plus honnêtement possible :

  • Quelles étaient ses blessures de mon père ?
  • Quel a été le fardeau que son propre père ou sa culture lui a transmis ?
  • Avait-il la permission de vivre sa vie, émotionnellement ?
  • Quels étaient ses rêves et ses espoirs ? Les a-t-il vécus ?
  • Qu’est-ce que je lui dois ?
  • Qu’est-ce que je ne lui dois pas ?
  • Qu’est-ce que je suis en train de vivre pour lui ?

En répondant à ces questions, on finit par voir l’homme qui se cache derrière le père.
Un homme comme les autres.
Un homme comme nous.
Avec ses rêves déçus, ses blessures, ses frustrations, et bien souvent une incapacité à supporter tout cela.
Un homme qu’on aimerait avoir connu dans d’autres circonstances.
Un homme qui nous ressemble.

On peut alors commencer à comprendre cet homme.
Et avec le temps, commencer à lui pardonner.

Et vivre notre propre vie.